Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine

Préposé à l’emballage de produits finis
   




Avant de quitter l’usine, un meuble, une porte ou une armoire doivent être fignolés jusque dans leurs moindres détails, puis emballés. C’est ce dont s’occupe le préposé à l’emballage de produits finis.

Ce que je fais
Depuis six mois, Nicolas Lambert est préposé à l’emballage de produits finis chez Bermex, une entreprise de Maskinongé qui fabrique du mobilier de bois massif. Travaillant tout à la fin de la chaîne de montage, il pose et ajuste certains éléments des meubles, comme les portes et les tiroirs, puis s’assure qu’ils ne sont pas éraflés ni endommagés. Nicolas est aussi appelé à faire de la teinture et à joindre aux meubles la quincaillerie nécessaire à l’assemblage des pièces qui seront ajoutées après le transport, comme les tablettes. Lorsque tout est terminé, il emballe les meubles et les protège. «Il faut qu’ils demeurent intacts pendant le transport.»

Ce qu’il faut
Selon Nicolas, une bonne forme physique est essentielle pour faire ce métier 40 heures par semaine. «Souvent, c’est très dur physiquement. Quand on emballe les meubles, on doit les déposer par terre et les relever.» La mémoire et la minutie sont aussi nécessaires. «Il faut se souvenir de la manière dont le meuble se monte et de la couleur de peinture à utiliser», fait-il remarquer avant d’ajouter qu’il est aussi important d’être débrouillard et polyvalent.

À quoi je peux aspirer
Selon Chantale Charbonneau, directrice des ressources humaines chez Bermex, le métier de préposé à l’emballage de produits finis peut mener à un poste de chef d’équipe à l’emballage ou de contremaître. «Tout dépend de l’intérêt de la personne pour son travail et de son leadership», souligne-t-elle.