Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine

Mécanicien de machines à coudre
   




Michel Dewar est mécanicien de machines à coudre chez Simmons depuis plus de douze ans. Depuis, il est aussi devenu coordonnateur de l’entretien de la machinerie. L’entreprise où il travaille fabrique des matelas.

Ce que je fais
«Lors d’un bris ou d’un défaut d’équipement, précise le mécanicien, l’opérateur en avise son superviseur et ce dernier m’avise. La plupart du temps, la machine saute des points dans les coutures de matelas. Le mécanicien s’assure alors que le type d’aiguille convient à la machine à coudre. Il vérifie aussi que le boucleur (looper) n’effiloche pas le fil. Il pourrait alors casser. De mauvais ajustements pourraient aussi casser l’aiguille ou faire sauter les points.» Le volet préventif du travail du mécanicien consiste surtout à bien huiler et graisser la machinerie. « Il faut être prudent, note M. Dewar. Un excès d’huile pourrait tacher les matelas. Le rôle du mécanicien est d’entretenir et de réparer les machines à coudre, explique-t-il.»

À titre de coordonnateur, Michel Dewar commande les pièces de rechange et en assure l’inventaire. Il coordonne aussi l’équipe de mécaniciens. De plus, il est chef-adjoint de la brigade d’incendie et membre du comité de santé et sécurité du travail. Il assume finalement des mandats de formation en chariot élévateur.

Ce qu’il faut
«Chaque machine a ses particularités, précise le mécanicien. Je dois bien analyser le problème avant de le corriger. La synchronisation de la machine à coudre doit être très précise, et cette responsabilité nous incombe. Cela demande une excellente dextérité manuelle. Un sens de l’observation aussi, car nous n’utilisons pas toujours une mesure. Or, une aiguille déplacée de un seizième de pouce peut poser problème. Il nous faut donc de la patience. Nous devons être à l’écoute des couturiers aussi. Certains ont leurs exigences qu’il faut respecter pour leur permettre de faire leur travail correctement. J’estime que les opérateurs de machines sont mes clients. Bien souvent, ils sont à côté de moi lors des réparations, je tient compte de leurs commentaires.»

Le coordonnateur ajoute que les mécaniciens doivent lire beaucoup pour bien connaître les machines sur lesquelles ils auront à travailler.

«Les mécaniciens doivent pouvoir repérer les problèmes rapidement et composer avec le stress des opérateurs. Ils sont payés au bonus et ne veulent pas perdre de temps.»

À quoi ressemble mon travail
«La journée de travail des opérateurs commence à 7 heures et se termine à 15 h 30, précise Michel Dewar. Mes fonctions de coordination m’obligent souvent à commencer une heure plus tôt. Je commande les pièces dont nous avons besoin avant l’arrivée des opérateurs.»

À quoi je peux aspirer
Le poste de mécanicien peut mener à celui de coordonnateur de l’entretien et, éventuellement à un poste de superviseur ou de directeur.

Intérêts
Aimer acquérir de nouvelles connaissances
Aimer travailler avec précision
Aimer communiquer avec les gens

Aptitudes
Bon sens de l’analyse et de la résolution de problèmes
Sens de l’observation
Aptitude au travail en équipe
Capacité de travailler sous pression