Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine

Directeur de production
   




Sarto Jean veille à ce que la marchandise parvienne à la clientèle en deçà du délai promis. Depuis 1977, il est directeur de production chez Les Meubles Morigeau, un fabricant de mobilier pour enfants situé à Saint-François, dans la circonscription de Montmagny, sur la rive sud du Saint-Laurent, dans la région de Québec. «J’aime obtenir des résultats en travaillant en équipe. Voir croître l’entreprise me motive constamment.»

Ce que je fais
Sarto coordonne les activités de l’atelier et l’ordre de fabrication des produits. Son objectif est d’optimiser la cadence des livraisons. «Nos collections peuvent présenter jusqu’à 17, 18 modèles différents. Par exemple, si je sors les lits pour bébé au début de la chaîne et les tables à langer à la fin, il risque d’y avoir beaucoup de stocks qui vont dormir dans l’entrepôt. Il faut donc gérer tout ça avec des outils appropriés.»

Chaque lundi matin, le directeur met à jour le calendrier des travaux informatisé. Il alloue une plage de temps aux composants d’ameublement. Le service des ventes détermine ensuite une date de livraison, le service des achats commande les matières premières nécessaires et le service des expéditions planifie le transport.

Afin de faire le point régulièrement sur le déroulement des opérations, Sarto dirige des réunions avec les contremaîtres. «On peut corriger le tir immédiatement pour rentrer dans les temps.» L’évaluation hebdomadaire oriente diverses autres interventions: embauche d’effectif, formation, révision des méthodes de production, changement d’équipements, renforcement des normes de qualité. «On essaie de concilier les nécessités de rendement, les cibles budgétaires et les coûts de production d’un bout à l’autre du processus.»

Ce qu’il faut
Aujourd’hui, un directeur de production a de plus en plus souvent le statut d’ingénieur (mécanique ou industriel) possédant une expérience suffisante dans l’industrie du meuble. Il fait forcément preuve d’un solide leadership auprès de ses troupes. «C’est primordial si nous voulons donner un esprit de corps dynamique à tous vers l’accomplissement des objectifs», dit Sarto. Il lui faut donc des qualités en matière de relations interpersonnelles dans ses échanges avec le personnel, de façon à exposer son point de vue et à trancher certains débats. «Le directeur de production est à la fois un gestionnaire et un rassembleur.»

Savoir organiser son travail, mais également celui des autres en toutes circonstances, constitue un atout de premier plan. Il faut être capable de prendre position très rapidement lorsqu’un ennui surgit.

Par exemple, on doit pouvoir réagir en un temps record si un arrêt de machinerie causé par le bris d’une pièce mal usinée paralyse une partie de la production. «J’examine divers scénarios de fonctionnement en attendant la fin des réparations. Quels meubles puis-je sortir dans l’intervalle? Comment remanier le calendrier des travaux? Où sont les priorités?» Garder son calme et son sens pratique est de mise.

À quoi ressemble mon travail
Sarto passe la moitié de son temps au bureau à élaborer des plans susceptibles d’augmenter le rendement des deux ateliers. Il fait des tournées de reconnaissance sur le terrain et tient des réunions avec ses collaborateurs. Le directeur de production se rend en plus à l’autre usine du groupe établie à Joliette. Il règle par téléphone différents problèmes survenant à cet atelier. «Puis j’assiste aux principales foires d’équipements aux États-Unis et en Europe.»

Son horaire exige une grande disponibilité, soit environ de 50 à 60 heures par semaine. Sarto sait quand il commence sa journée de travail, mais il ignore souvent à quelle heure elle prendra fin. Sa vie professionnelle est ponctuée de surprises et de petites urgences. «Disons que j’ai un agenda virtuel...»

À quoi je peux aspirer
Un directeur de production est au sommet hiérarchique dans une petite entreprise. S’il acquiert différentes connaissances multidisciplinaires (gestion, administration, marketing, finance), la direction générale de l’entreprise est à sa portée, bien que ce genre de promotion soit assez rare, souligne Sarto. «La plupart préfèrent devenir vice-président production dans une grande société ou encore lancer leur propre affaire. Dans mon cas, j’ai privilégié l’actionnariat chez Les Meubles Morigeau.»

Intérêts
• Aimer décider, superviser,
influencer, diriger les personnes.
• Aimer gérer une entreprise.
• Aimer travailler de façon méthodique et organisée.

Aptitudes
• Avoir un bon sens de l’organisation du travail.
• Habileté à se faire comprendre clairement.
• Démontrer un sens aigu des responsabilités.