Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine

Directeur des finances
   




Denis Durnin s’occupe des «cordons de la bourse» d’Amisco, un fabricant de meubles tubulaires faits en métal pour salles à manger, chambres à coucher et aires de bureau. Vice-président des finances depuis 1989, il s’assure que l’argent est bien dépensé dans cette compagnie située à L’Islet-sur-mer, dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Ce que je fais
«C’est plus qu’une affaire de débit et de crédit. Le contrôle s’inscrit dans une perspective de gestion dynamique qui touche toutes les fonctions d’une organisation. J’approfondis diverses facettes de la pratique tous les jours.»

Denis évalue les conséquences financières des actions et des décisions de la compagnie. Son premier mandat concerne l’administration de la trésorerie. En regard du plan d’affaires, il planifie les ressources budgétaires du groupe. «Par exemple, je vais négocier les marges de crédit, les emprunts à long terme, avec les institutions prêteuses. Je surveille de près l’évolution du fonds de roulement, la collecte des comptes clients, le paiement des comptes fournisseurs. J’encourage ces derniers à nous accorder des escomptes.»

Autre attribution importante: le vice-président (ou directeur) des finances prépare et gère le budget annuel. Il détermine l’objectif de ventes durant l’exercice financier à venir et les dépenses à prévoir pour atteindre le volume d’affaires escompté. «Étant donné qu’il s’agit de prévisions soumises au test de la réalité, j’examine alors l’évolution des liquidités tout au long de l’exercice financier concerné. Je tiens compte aussi des cibles budgétaires et des orientations contenues dans les plans d’affaires, triennal et quinquennal.»

Le suivi des opérations courantes se révèle donc crucial puisque tout ne se déroule pas toujours selon le scénario initial. «On s’attaque à la gestion quotidienne de chacun des services disposant d’un budget. On apporte des correctifs en cours de route. On saisit les occasions d’affaires imprévues. On tente d’éviter les risques indus et de surmonter les embûches qui se présentent.»

Ce qu’il faut
En plus d’une expérience universitaire en comptabilité ou en administration (option finance), un directeur des finances doit faire preuve d’une intégrité à toute épreuve puisque les actionnaires de l’entreprise mettent une bonne partie de leurs avoirs entre ses mains. «Il faut savoir prêcher par l’exemple afin de tirer le meilleur des gens qui m’entourent.» Ses qualités de motivateur et de leader l’aident beaucoup à «responsabiliser» les membres de son équipe.

Outre la rigueur dans la présentation des chiffres et le respect des délais lors du dépôt des bilans, Denis met à profit ses habiletés de communicateur. «Savoir apporter son soutien et entraîner les autres chefs de service dans son sillage constituent des atouts à avoir absolument. Il faut bien sûr exprimer les consignes clairement et être capable de ramener les gens à l’ordre avec diplomatie.»

À quoi ressemble mon travail
Outre ses déplacements chez le banquier et sa participation à des conférences, Denis s’acquitte de sa tâche depuis son bureau à aire ouverte qu’il partage avec toute l’équipe de comptabilité. «Il n’y a pas de tour de Babel ici. On travaille en collégialité. Toutefois, je me livre à une occupation assez solitaire lors de la préparation et l’analyse des états financiers.» Pour le reste de ses activités, il traite de façon régulière avec le président, les responsables du marketing, les comptables, les commis-comptables, le commis à la paie, les préposés aux «comptes recevables et aux comptes payables» et les vérificateurs externes.

Sa journée de travail débute vers 8 h 30. Elle prend fin quand il a abattu sa besogne et répondu aux urgences de dernière minute. Il doit être très flexible, notamment en raison des périodes de pointe: fin de mois, fin d’exercice financier, date de la remise du budget et du plan d’affaires, etc.

À quoi je peux aspirer
S’il évolue au sein d’une entreprise familiale, il est moins fréquent qu’un directeur (ou vice-président) des finances parvienne à la présidence. Dans tout autre type d’organisation, c’est une promotion à portée de la main. Il arrive aussi qu’il accède au titre de vice-président ou de comptable en chef dans une grosse société de l’industrie du meuble.

Intérêts
• Aimer s’occuper de commerce et de finances.
• Aimer communiquer avec les gens pour les convaincre, les persuader.
• Aimer travailler avec les chiffres et les mathématiques.

Aptitudes
• Savoir faire preuve de leadership au sein d’une équipe.
• Esprit intègre, méthodique et organisé.
• Facilité à communiquer clairement oralement ou par écrit.
• Habileté à faire des calculs rapidement et avec exactitude.