Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine

Assembleur de portes et fenêtres architecturales
   




Sébastien Pageau ne trouvait pas de travail une fois son baccalauréat en relations industrielles terminé. Habile de ses mains, il a appris le métier de monteur de portes et fenêtres architecturales. Le jeune homme de 27 ans a fait sa niche chez Bonneville, un fabricant comptant plus de 300 employés à l’usine de Sainte-Marie-de-Beauce.

Ce que je fais
Son principal rôle consiste à fabriquer et à assembler les composants des fenêtres. Sébastien réalise la construction de l’ensemble de la structure, à l’exception de la pose du verre. «Je commence par décortiquer les caractéristiques du plan. Quand j’ai pris les mesures et calculé les angles de coupe de façon précise, je taille diverses pièces de bois à partir des matériaux requis.» Les montants comme les traverses sont façonnés de manière à reproduire l’architecture du modèle commandé sur mesure. Ensuite, l’assemblage du cadre peut prendre une grande variété de formes: ovale, octogonale, rectangulaire, elliptique, conique, ronde…

Dès que l’ossature de la fenêtre ou de la porte est constituée, il faut l’«habiller» afin de la protéger contre les intempéries qu’elle pourrait subir au fil des ans! L’opération recouvrement varie en fonction des besoins du client, selon qu’il désire un produit en bois naturel, en PVC ou en aluminium. «On doit s’assurer de bien enrober le bâti et de fermer les angles, question de rendre le tout résistant au froid par exemple», souligne Sébastien. Après coup, sa tâche prévoit l’installation de divers types de fenêtres: à battants, à guillotine basculante, pivotante ou coulissante. «Ces travaux exigent de fins ajustements.»

Ce qu’il faut
Ce métier spécialisé demande une dextérité manuelle supérieure à la moyenne. On coupe, on perce, on tenonne, on mesure. Tout le coffre d’outils y passe! «J’avais une bonne base. J’ai toujours eu un petit côté bricoleur à la maison», fait remarquer Sébastien. Mais ça ne suffit pas: le monteur doit en savoir un bout sur la géométrie. En atelier, il effectue des calculs en appliquant quelques notions de base: hypoténuse, rayon, droite, angle, courbe, surface, volumes…

La pratique du métier demande beaucoup de minutie. Entre autres, la pose du revêtement des fenêtres nécessite des angles nets, des surfaces lisses, des joints impeccables, une finition des plus esthétiques. «Nous fabriquons des produits haut de gamme. On ne rigole pas avec la qualité et le professionnalisme», raconte Sébastien. Parmi les autres qualités indispensables, la patience figure également en tête de liste. «Certains ouvrages présentent une complexité assez étonnante. Dans certains cas rares, nous pouvons mettre jusqu’à trois jours à livrer la marchandise, tant les embûches sont importantes.»

À quoi ressemble mon travail
Les spécialistes en montage de portes et fenêtres architecturales s’activent autour d’un établi, dans une aire de travail relativement réduite. Ils portent très souvent des lunettes de sécurité et des bouchons, à titre préventif. En usine, on les voit échanger des conseils entre eux, s’entraider. Bien qu’il s’agisse d’abord d’un boulot individualiste, le résultat en bout de ligne est le fruit d’un effort collectif!

Sébastien est au poste durant le jour, quatre journées par semaine, pour un total de 40 heures. «C’est une formule assez pratique. J’ai suffisamment de temps libre, notamment à consacrer à mes activités syndicales.» Par contre, un bon nombre de monteurs sont appelés à gagner leur vie de soir ou de nuit, selon leur ancienneté.

À quoi je peux aspirer
Après plusieurs années de service, un monteur de portes et fenêtres architecturales dispose de quelques atouts lui permettant de viser les postes de chef d’équipe et de contremaître. Quelques-uns, plus rares, se taillent une place au département de recherche et développement.

Intérêts
• Aimer travailler de façon méthodique et organisée.
• Aimer travailler en manipulant des instruments
• Aimer accomplir individuellement des tâches du début à la fin.
• Aimer résoudre les situations problématiques.

Aptitudes
• Facilité à mouvoir les mains habilement.
• Avoir un sens aigu de l’observation.
• Avoir de la minutie dans l’exécution des tâches.
• Bonne gestion du stress relié au travail sous pression.
• Excellente mémoire et persévérance.
• Bonne connaissance des mathématiques de géométrie.

 

 
Suivez-nous
twitter facebook youtube
Témoignages vidéo
Carlos Ramos, assembleur de portes et fenêtres
Christine Fiset, étudiante
Harold Ouellet, enseignant

Formations pertinentes

Carrières connexes

Débouchés professionnels