Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine

Apprenti rembourreur
   




Daniel Daigle est contremaître chez Summum Design. Cette entreprise de Longueuil embauche une centaine de travailleurs et fabrique du mobilier rembourré, tel que des canapés et des fauteuils inclinables. C'est toutefois comme apprenti rembourreur que Daniel a commencé dans le métier, avant de gravir tous les échelons pour devenir contremaître.

Ce que je fais
Un apprenti rembourreur travaille à une chaîne de montage. Au début, le nouvel apprenti est chargé de la préparation des bras des meubles. "La tâche principale consiste à fixer des morceaux de carton puis de mousse sur les cadres de bois à l'aide d'une brocheuse pneumatique", explique Daniel. Lorsqu'il débute, l'apprenti ouvre en compagnie d'un rembourreur pour chaque nouvelle production. Petit à petit, il travaille sans supervision. Il est affecté à la préparation du dos et à la finition. "Ces étapes demandent plus de dextérité. Il faut s'assurer de bien répartir les morceaux de mousse afin que la surface du dos soit uniforme."

Ce qu'il faut
être apprenti rembourreur demande une grande habileté manuelle en plus d'une bonne dose d'imagination pour pouvoir visualiser le meuble fini. "L'employé doit aussi être consciencieux afin de ne pas ralentir le travail de ses collègues", précise Daniel.

À quoi je peux aspirer
Il faut deux ou trois ans à un apprenti rembourreur avant d'occuper un poste de rembourreur. Après quelques années, il peut devenir contremaître. "Quand j'ai débuté, mon ambition était d'être contremaître. C'est parce que j'aimais mon travail et que je n'avais pas peur d'essayer de nouvelles techniques que mes patrons m'ont fait confiance et m'ont nommé à ce poste."

être apprenti rembourreur demande une grande habileté manuelle en plus d'une bonne dose d'imagination pour pouvoir visualiser le meuble fini.