Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine

Représentant des ventes
   




Depuis une dizaine d’années, Bruno Putordi fait en quelque sorte la cour aux marchands de meubles pour le compte des fabricants de mobiliers québécois. «J’aime vanter les mérites d’une collection dans l’espoir d’en faire un produit gagnant.»

Ce que je fais
Bruno s’emploie principalement à accroître la part de marché d’un certain nombre de fabricants dans la grande région métropolitaine. «Je gère et développe les territoires. J’utilise différentes stratégies pour que leurs produits obtiennent la meilleure mise en valeur possible dans les salles d’exposition des détaillants.»

Le représentant fait connaître les nouveautés aux marchands de meubles. Il s’efforce de montrer comment elles peuvent avoir une influence positive sur leurs profits. «Dans le but d’augmenter la visibilité de notre marchandise dans le commerce et l’intérêt des vendeurs, j’organise des séances d’information. J’expose les avantages du produit, je fournis la fiche technique, je relate l’historique du producteur et je réponds aux questions.»

En compagnie du directeur de l’établissement, Bruno se charge aussi du positionnement des produits. «J’offre des collections complémentaires répondant aux besoins des consommateurs. Par exemple, cela signifie d’éviter de proposer la même chose que le concurrent installé de l’autre côté de la rue. J’aide à fixer des prix reflétant le profil socioéconomique des acheteurs.» Une autre importante responsabilité concerne le service après-vente. Ainsi, il doit vérifier si les livraisons respectent les délais prescrits. «Je vois à ce que la marchandise livrée soit en parfait état et conforme à la grille tarifaire prévue au moment de l’entente.»

Ce qu’il faut
« Il faut établir facilement le contact avec les gens. Dès que j’ai gagné leur confiance, j’agis comme conseiller, négociateur, formateur. On doit donc s’adapter à différentes personnalités et situations.» La ténacité est une fidèle alliée au moment de conclure une vente. «J’ai investi plus de deux ans d’efforts pour obtenir une commande chez Brault & Martineau. Il faut parfois passer par les vendeurs, être présent aux expositions et aux foires du meuble.»

Avant d’entrer en scène, le représentant prépare sa ligne d’attaque. Il sonde le lieu: visite de la salle d’exposition, inventaire des produits offerts, détermination de l’emplacement des collections qu’il veut introduire. Cette recherche de renseignements sert aussi bien les clients potentiels que les fabricants. «Nous sommes les yeux et les oreilles de l’industrie. Nous suivons à la trace l’évolution des tendances du marché.»

À quoi ressemble mon travail
Bruno passe la plus grande partie de son temps «sur la route». Il rend visite aux fabricants, fait des présentations aux détaillants, signe des ententes. «Je consacre surtout mes journées à la clientèle. Le matin et le soir, je m’occupe de la paperasse.» Son travail est plutôt solitaire. Il gère les affaires courantes à la maison. Son automobile lui tient même lieu de bureau. Le représentant utilise une foule d’accessoires indispensables: ordinateur, calculatrice, téléphone cellulaire, téléavertisseur, photocopieur, télécopieur.

Bruno profite d’un horaire flexible. Son emploi du temps varie selon la disponibilité des clients et la quantité des contrats en poche. «Mes semaines comptent de 30 à 50 heures. Si j’atteins mes objectifs rapidement, je bénéficie de plus de moments de loisir.» Les week-ends sont généralement libres, sauf le samedi matin, où il lui arrive d’aller faire la promotion de ses produits auprès des vendeurs sur le terrain.

À quoi je peux aspirer
Au fil des années d’expérience au sein d’une organisation, il arrive qu’un représentant des ventes devienne gérant d’une équipe de représentants. C’est une situation peu fréquente, cependant. «La dimension salariale constitue la motivation première pour plus de 90 % d’entre nous. La hausse du volume d’affaires sur un territoire représente le véritable défi dans notre profession», précise Bruno.

Intérêts
• Aimer travailler en contact avec des personnes.
• Aimer s’occuper de commerce ou de finance.
• Aimer travailler avec les chiffres ou les mathématiques.

Aptitudes
• Facilité à communiquer oralement ou par écrit.
• Esprit méthodique et organisé.
• Démontrer du leadership dans un contexte de travail d’équipe.